Ministère de la Justice
MÉTIERS
 
 

Personnels techniques

Directeur technique, technicien, adjoint technique : des métiers pluridisciplinaires.

Les fonctions Compétences requises Affectation et évolution de carrière
 
Qu'est-ce qu'un SPIP? Statut et rémunération

 

Les fonctions

Les services techniques ont vocation à piloter l'ensemble des actions de maintenance, de production ou d'ingénierie au sein des services pénitentiaires. Ils regroupent des métiers divers qui assurent à des niveaux de responsabilités différents deux missions essentielles à la vie quotidienne des établissements :

  • Assurer le fonctionnement et la sécurité technique des établissements, en terme de patrimoine, d’équipement, de gestion quotidienne et de maintenance.

  • Participer à l’insertion professionnelle des détenus à travers les actions de formation et l'encadrement du travail.


Directeur technique

Le directeur technique est membre de l’équipe de direction des services déconcentrés et conseille, dans le cadre de ses attributions, le directeur interrégional ou le chef d’établissement. Son champ d’expertise est large : entretien et rénovation des bâtiments, hygiène et sécurité, maintenance des installations et matériels, direction des ateliers spécialisés, passation des marchés publics, relations avec les concessionnaires... Le directeur technique est responsable de la conduite des projets techniques engagés dans les établissements pénitentiaires. Il dirige les personnels placés sous son autorité et assure leur formation technique. A ce titre, il peut participer à des enseignements de formation initiale ou de formation continue. Il assiste également le chef d’établissement ou le directeur interrégional dans l’élaboration et la conduite des actions de formation professionnelle. Dans le domaine de la production, il peut assurer des fonctions de direction au sein du service de l’emploi pénitentiaire (au siège de Tulle ou dans les ateliers spécialisés en établissement) ou coordonner des actions de formation confiées à d’autres partenaires (écoles spécialisées, GRETA, AFPA). Il est fonctionnaire de catégorie A.


Technicien

Le technicien agit en véritable assistant du directeur technique en matière d’entretien des bâtiments, de maintenance du matériel, d’hygiène et sécurité, d’organisation d’ateliers spécialisés et de relations avec les concessionnaires. Il peut encadrer, dans les établissements pénitentiaires de moyenne importance, des adjoints techniques. Conseiller suppléant auprès de l’équipe de direction en matière technique, il peut être en charge du service technique, du service de l’emploi et de la formation professionnelle des détenus. Il participe à l’élaboration et la mise en oeuvre des dispositifs de formation. Il est fonctionnaire de catégorie B. Le ministère de la Justice recrute des techniciens de l'administration pénitentiaire au travers de trois spécialités : gestion de cuisine collective (concours interne uniquement), informatique, et métiers du bâtiment, du bois, des métaux et à la maintenance immobilière.


Adjoint technique

Sous l’autorité du responsable du service technique, l’adjoint technique, assure des opérations de maintenance des installations et des équipements. Il assure l’encadrement et l’enseignement des personnes détenues au travail. Il peut être chargé de la restauration collective. Il est fonctionnaire de catégorie C. Les métiers de l'électrotechnique, de la mécanique, du bâtiment et de la restauration collective sont les plus représentés.

 

"Dans l'entretien courant, on touche à tous les corps de métier (électricité, plomberie, couverture...) Nous avons aussi une action préventive très importante pour l'ambiance à l'intérieur des prisons. Une chaufferie qui tombe en panne, ce n'est bon pour le moral de personne."

 

Retour haut de page

 

Compétences requises

Adaptation, technicité, responsabilité : face à la diversité des équipements, leur technologie de plus en plus pointue, face aux constantes évolutions des techniques de sécurité pénitentiaire, ces qualités et aptitudes sont essentielles.

Il en est de même en ce qui concerne la formation : la capacité à organiser une alternance entre les secteurs de travail et la formation, ou à évaluer une activité, doit s’exercer au quotidien.

Quel que soit leur domaine d’activité, les personnels techniques doivent démontrer des capacités à programmer, organiser, contrôler des activités complexes et posséder les aptitudes que nécessite l’élaboration des tableaux de bord de gestion.

 

Voir le Code de déontologie du service public pénitentiaire

 

 

Retour haut de page

 

Affectations et évolution de carrière

© michaeljung - Fotolia.comLes personnels techniques de l’administration pénitentiaire exercent essentiellement dans les services déconcentrés : directions interregionales, services penitentiaires d'insertion et probation, établissements pénitentiaires. L’administration pénitentiaire compte 191 établissements pénitentiaires en France et dans les Dom-Tom.

Les corps du personnel technique appartiennent aux trois catégories de la fonction publique.

Directeur technique
Les directeurs techniques de 2eme classe peuvent accéder au corps des directeurs techniques de 1ère classe, au choix, lorsqu'ils ont accompli au moins 7 ans de services effectifs dans ce corps et comptent au moins 2 ans d'ancienneté au 5eme échelon de ce grade (après avis de la commission administrative paritaire).

 

Technicien
Les techniciens peuvent accéder au corps des directeurs techniques par concours externe ou interne mais aussi au choix (après avis de la commission administrative paritaire).

 

Adjoint technique
Après quatre années de services, les adjoints techniques peuvent accéder aux corps de technicien et de directeur technique, par concours interne.

 

Retour haut de page

 

Conditions d'accès et formation

Les recrutements s’effectuent par spécialités et par voie de concours. Les recrutements concernent surtout les industries électriques, mécaniques, du bâtiment et de la restauration collective.

Directeur technique (categorie A)

  • Concours externe : être titulaire d’un diplôme de niveau bac+3 ou d’un titre équivalent.

  • Concours interne : être fonctionnaire ou agent public, militaire ou agent d’organisation internationale, et justifier de 4 ans de service public effectif au 1er janvier de l’année du concours.

Technicien (catégorie B)

Deux voies de concours sont organisées : externe et interne.

  • Concours externe : être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent.

  • Concours interne : être fonctionnaire ou agent public, militaire ou agent d’organisation internationale, et justifier de 4 ans de service public effectif au 1er janvier de l’année du concours.

Adjoint technique (catégorie C)

  • Concours externe : être titulaire d’un CAP ou d’un BEP ou équivalent. Recrutement par concours externe uniquement.

Après admission, les personnels techniques suivent une formation initiale. Elle dure 9 semaines pour les directeurs techniques, 8 semaines pour les techniciens et 5 semaines pour les adjoints techniques. Elle est organisée sur le principe de l'alternance, entre enseignements à l'Ecole nationale d’administration pénitentiaire et stage en établissement pénitentiaire.

Afin de répondre à l’évolution constante des métiers et aux besoin du service, les personnels techniques bénéficient de formation continue tout au long de leur carrière. Au programme : perfectionnement, adaptation professionnels, préparation aux examens, promotion sociale...

 

Retour haut de page

 

Statut et rémunération

Les personnels techniques sont régis par le décret n° 99-669 du 2 août 1999 modifié portant statut particulier des personnels techniques des services déconcentrés de l’administration pénitentiaire.

Les personnels techniques sont soumis au statut spécial des personnels des services déconcentrés de l'administration pénitentiaire en application de l'ordonnance du 6 août 1958 et du titre VII du décret du 21 novembre 1966.

 

Traitement net mensuel au 01.01.2015*

   
 1er échelonDernier  échelon
   
Adjoint technique1 476 €2 180 €
   
Technicien1 646 €2 510 €
   
Directeur technique1 857 €3 790 €
   

* primes comprises, hors indemnité de résidence.

Ces rémunérations intègrent l'augmentation au 1er janvier 2012 du taux de retenue pension civile des fonctionnaires fixé à 8.39% contre 8,12% en 2011 (décret n° 2010-1749 du 30 décembre 2010). Les agents de l'administration pénitentiaire placés sous statut spécial sont soumis à un taux de retenue pension civile de 10.59% sur le traitement et la prime de sujétions spéciales contre 10,32% en 2011.
Ces rémunérations intègrent également les modifications apportées par le décret n° 2012-37 du 11 janvier 2012 portant relèvement du minimum de traitement dans la fonction publique et attribution de points d'indice majoré à certains personnels civils et militaires de l'Etat, personnels des collectivités territoriales et des établissements publics de santé.

 

 

Voir la fiche de présentation des métiers des personnels techniques

 

Retour haut de page

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |