Ministère de la Justice
MÉTIERS
 
 

01 août 2020

Devenez surveillant pénitentiaire

Un nouveau concours est ouvert pour devenir surveillant pénitentiaire : 1000 postes à pourvoir ! Les inscriptions sont désormais closes.

>> Prochaines inscriptions <<

Etre surveillant pénitentiaire, c’est agir pour la protection de toute la société. C’est aussi participer au quotidien à la réinsertion des personnes détenues. L’écoute, l’observation, l’humain sont au cœur de sa mission qu’il exerce avec autorité et sang-froid. Une mission essentielle au bon fonctionnement de la justice.

>> En savoir plus sur le métier de surveillant pénitentiaire

 

 

Vous êtes :Si en plus vous avez 3 ans d’expérience minimum dans la sécurité

- de nationalité française,

- âgé de 18 ans minimum à 45 ans maximum au 1er janvier 2020,

- titulaire du brevet national des collèges ou un diplôme ou titre classé au moins de niveau 3

-  en possession de vos droits civiques et d’un casier judiciaire vierge

 

Vous pouvez choisir la reconnaissance des acquis d’expérience professionnelle (RAEP) à l’oral. Pour cela :

  1. Inscrivez-vous en ligne en cochant « un entretien RAEP » dans la partie « Epreuves »

  2. Complétez le dossier RAEP

  3. Renvoyez votre dossier RAEP dûment rempli avant le vendredi 9 octobre 2020 par courrier postal à la DISP de votre département de résidence

Pour vous aider, vous pouvez télécharger le guide de préparation de l’entretien

 

 

Pour la première fois, vous pouvez choisir entre le concours national et un concours à affectation locale

- Concours national : 850 postes à pourvoir sur toute la France. Vous choisirez l’établissement à l’issue de votre formation de 6 mois à l’ENAP en fonction de votre rang de classement

- Concours à affectation locale : vous vous engagez à travailler dans un établissement du ressort sélectionné (les établissements proposés sont listés pour chaque ressort) pendant 6 ans. En contrepartie vous recevrez une prime de fidélisation de 8 000 euros versée en 3 fois.

Attention, tous ces concours ont lieu en même temps, vous ne pourrez en passer qu’un. Vous devez donc vous inscrire à un seul de ces concours (voir FAQ spéciale ci-dessous).

 

- Concours national : 850 postes à pourvoir !

OU

- Concours « Auvergne Rhône-Alpes »  : 90 postes

En choisissant de vous inscrire à ce concours, vous vous engagez à exercer pendant 6 ans dans l’un des six établissements suivants : Centre pénitentiaire d'Aiton, Centre pénitentiaire de Grenoble-Varces, Maison d'arrêt de Lyon-Corbas, Maison d'arrêt de Saint-Etienne-la-Talaudière, Centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, Centre pénitentiaire de Villefranche-sur-Saône.

Après avoir réussi le concours et suivi la formation de 6 mois à l’ENAP, vous serez affecté dans l’un de ces 6 établissements en fonction de votre rang de classement à l’issue de la formation.

 

OU

- Concours « Provence Alpes Côte d’Azur »  : 42 postes

En choisissant de vous inscrire à ce concours, vous vous engagez à exercer pendant 6 ans dans l’un des trois établissements suivants : Maison d'arrêt de Grasse, Centre pénitentiaire de Marseille, Maison d'arrêt de Nice.

Après avoir réussi le concours et suivi la formation de 6 mois à l’ENAP, vous serez affecté dans l’un de ces 3 établissements en fonction de votre rang de classement à l’issue de  votre formation

 

OU

- Concours « Grand Ouest » : 18 postes

En choisissant de vous inscrire à ce concours, vous vous engagez à exercer pendant 6 ans dans l’un des deux établissements suivants : Centre pénitentiaire d'Alençon-Condé-sur-Sarthe, Centre pénitentiaire du Havre.

Après avoir réussi le concours et suivi la formation de 6 mois à l’ENAP, vous serez affecté dans l’un de ces 2 établissements en fonction de votre rang de classement

 

>> Consulter le calendrier prévisionnel des épreuves

>> Consulter la notice de renseignements sur le concours : conditions, épreuves, etc (2020-SRV-21.pdf)

 

FAQ spéciale

Q : Si je m’inscris à un concours à affectation locale mais que je ne suis pas dans les meilleurs candidats, puis-je basculer dans le concours national ?

R : Non, vous devez choisir un concours et ne pourrez pas basculer dans un autre. Vous devrez attendre l’ouverture de nouveaux concours pour retenter votre chance.

Attention, le nombre de postes est limité sur ces concours à affectation locale, réfléchissez bien avant de vous engager.

 

Q : A l’inverse, si je m’inscris au concours national, pourrais-je quand même travailler dans un établissement du ressort des concours à affectation locale ?

R : Oui.
Soit dans le cadre de la mobilité, à plus ou moins long terme ;
Soit dès la fin de votre formation,  si des postes restent vacants dans des établissements des ressorts des concours à affectation locale : ils seront proposés à tous les candidats issus du concours national à la sortie de l’ENAP. Une prime de fidélisation de 1000 € sera versée après 3 années d’affectation dans l’un de ces établissements. 

 

Q : Comment est versée la prime de fidélisation de 8 000 € ?

R : Elle sera versée en 3 fois : 4 000 € lors de l’affectation ; 1 000 € au terme de 3 ans ; 3 000 € au terme de 5 ans dans l’établissement

 

>> Retrouvez toutes les autres questions/réponses sur le concours

 

>> Pour consulter ou modifier votre inscription, cliquez ici

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |