Ministère de la Justice
MÉTIERS
 
 

12 mars 2015

Concours, mode d’emploi

Chaque année, l'Etat organise des concours et recrute plusieurs dizaines de milliers de personnes, un peu partout en France.

C MASEn fonction du niveau du concours passé, on devient fonctionnaire de catégorie A (concours à bac+3), B (concours à bac+2) ou C (concours avec le Brevet des collèges). Les catégories correspondent à des niveaux hiérarchiques, et aux salaires qui s'en suivent. Il est possible de changer de catégorie au cours de sa carrière, en passant un concours interne ou via une promotion.

Sauf mention contraire, les concours sont ouverts à tous les citoyens de l'Union européenne mais aussi aux Suisses, Norvégiens, Islandais et Liechtensteinois. Les conditions propres à chaque concours (épreuves, formation en cas de réussite, lieu d'examen...) sont indiquées dans les notices explicatives disponibles au moment des inscriptions. Tous les concours sont gratuits.

 

 

Vous n’avez pas les diplômes requis ?

Pensez à la validation des acquis d’expérience. Ce dispositif permet de transformer votre expérience professionnelle en diplôme, que vous ayez été salarié, non-salarié, bénévole, volontaire…

Le ministère de la Justice organise par ailleurs des commissions d’équivalence de diplôme. Toute personne pouvant justifier de compétences en lien avec le diplôme requis à un concours peut la saisir pour, peut-être, être dispensé de l’exigence de diplôme.

Si vous êtes parent de 3 enfants ou plus, vous êtes autorisés à passer l’ensemble de ces concours, quel que soit votre niveau d’étude, et même si vous n’avez aucun diplôme (décret n° 81-317 du 7 avril 1981). La même dérogation s’applique pour les sportifs de haut niveau (article 28 de la loi n° 84-610 du 16 juillet 1984).

Vous n'avez jamais étudié le droit ?

Il ne faut pas nécessairement avoir étudié le droit pour travailler pour le ministère de la Justice. Lorsqu’un diplôme est requis pour passer un concours, n’importe quel diplôme homologué à ce niveau convient. Une attestation prouvant que le candidat a accompli avec succès un cycle d'études au moins équivalent à celui demandé peut même suffire.

Pour certains concours, comme celui de la magistrature, il vous sera toutefois difficile de réussir l’examen sans avoir étudié le droit. Les rubriques dédiées à chaque métier vous permettront de connaître les épreuves spécifiques au concours qui vous intéresse.

Vous êtes trop âgé pour passer le concours ?

Lorsqu’il existe une limite d'âge pour passer un concours, sachez qu’elle est reculée d’un an par enfant ou personne handicapée à charge du candidat. Elle peut aussi être reculée du nombre d’années passées dans l’armée française (jusqu’à 10 ans). Pour les sportifs de haut niveau ou les parents de 3 enfants, la limite d’âge est tout bonnement supprimée.

Vous avez un handicap ?

Le ministère recrute régulièrement des personnes handicapées sous contrat, avec la possibilité de devenir fonctionnaire au terme de celui-ci. Les recrutements sont annoncés sur le site du ministère de la Justice dans les rubriques dédiées aux métiers concernés. Les personnes handicapées peuvent également s’inscrire aux concours - si leur handicap n’entrave pas l’exercice des fonctions - et peuvent, au besoin, bénéficier d’aménagements lors des épreuves.

Votre situation rend difficile la préparation du concours ?

Le ministère de la Justice a mis en place des prépas « Egalité des chances » pour les personnes dont la situation personnelle, sociale ou géographique rend difficile la préparation du concours. Des aides financières sont aussi attribuées à certaines personnes méritantes au travers des allocations pour la diversité dans la fonction publique.

Vous avez raté les inscriptions et n’avez pas pu déposer de dossier ?

Il n’existe pas de dérogation dans ce cas. Vous devez attendre la prochaine session pour vous inscrire. Les concours ont généralement lieu chaque année, à peu près à la même période.

Vous ne souhaitez pas passer de concours ?

Si vous souhaitez travailler pour le ministère de la Justice sans passer de concours, sachez qu’un certain nombre de postes sont régulièrement proposés. Les offres sont publiées sur le site de la Bourse interministérielle de l’emploi public. Il vous suffit de cocher « Ouvert à tout public » sur la page de recherche pour y accéder. Il s’agit quasi exclusivement de contrats à durée déterminée, pouvant aller jusqu’à 3 ans. Des offres de stages y sont aussi répertoriées.

Il existe par ailleurs des recrutements sur dossier pour certaines catégories de personnes. A la différence des emplois cités auparavant, ceux-ci débouchent normalement sur une titularisation (obtention du statut de fonctionnaire).

En savoir plus sur l’emploi sans concours au ministère de la Justice

Pour les réponses, cliquez sur les vignettes

 

 

Conditions minimales pour s’inscrire à un concours de la fonction publique

  • Jouir de ses droits civiques
  • Détenir un casier judiciaire vierge ou dont les mentions portées au bulletin n° 2 sont compatibles avec l'exercice des fonctions
  • Etre en situation régulière au regard des obligations du service national
  • Remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice des fonctions
  • Etre citoyen de l’Union européenne, de Suisse, Norvège, Islande ou Liechtenstein.

Des conditions particulières propres à chaque concours viennent s’ajouter. Elles sont précisées dans la notice du concours concerné, au moment de l'inscription.

 

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |